MARÉE DU SIÈCLE

port asséché
Le port de Saint-Malo asséché à marée basse.

 

La marée du siècle de mars 2015 a fait l’objet d’une couverture médiatique exceptionnelle, poussant des hordes de touristes sur les rivages. Ces marées ont beau être « du siècle », elles reviennent tous les 18 ans. J’ai voulu, moi aussi, être de la partie et je me suis rendu à Saint-Malo et Dinard pour assister aux caprices des eaux là où j’ai passé mon enfance. Le seul souvenir que j’ai d’une marée du siècle, c’est tout gamin avec mon père dans la baie du Mont Saint-Michel, dans la foule étirée aubord de la route du littoral pour voir l’eau nous lécher les pieds…

Marée du siècle ne signifie pas tempête. Les grandes marées immédiatement précédentes avaient eu leur lot de vagues et la vidéo d’une journaliste de BFM attrapée par une vague au bout du Sillon à Paramé avait fait le tour des réseaux sociaux. Ce sont les images de cette marée qui ont illustré les reportages télés, y compris Thalassa sur France 3 et non celui de la marée haute « du siècle » avec son coefficient de 119 et son marnage de presque 14 mètres, mais une grande tranquillité. C’est que le jour-dit la météo était froide mais avec un vent bien calme. Pas de surcote, point de grandes vagues qui claquent les immeubles du bord de mer. Juste quelques douches glacées ça et là. Au point que certains touristes râlaient contre les médias annonçant un spectacle exceptionnel qu’ils confondaient avec une sorte de petit tsunami.

C’est que le spectacle était ailleurs. Un spectacle qui étonne les gens du cru. Une marée basse exceptionnelle qui se retire au loin et découvre des rochers et des bancs de sables rarement visibles, transformant un paysage quotidien en quelque chose de nouveau. Les bancs de sable découverts devant Dinard et ceux devant Saint-Malo semblaient vouloir se rejoindre. Le marégraphe côté Saint-Servan était totalement à sec sur son socle rocheux. Au loin, le phare du Grand Jardin trônait sur un large massif rocheux. La marée montante était rapide, au point que des bancs de sable dans le port s’amenuisaient à vue d’œil, pas avec l’extraordinaire célérité de la baie du Mont Saint-Michel mais suffisamment pour étonner. Le soir venu, à la nuit tombante, la mer avait repris tout l’espace. Le phare du Grand Jardin n’était plus qu’un trait au milieu des flots, les vagues de la cale de l’embarcadère arrivaient presque jusqu’à hauteur de la route. A Dinard, les vagues de la grand’plage arrivaient à venir jusqu’aux portes du casino protégées par de lourds sacs de sable.

Ce sentiment de force de l’élément marin m’a toujours impressionné. L’exceptionnel marnage de la marée du siècle aurait mérité de prendre des clichés en time-lapse, ce que d’autres ont fait. Mais je n’ai pas le courage de poireauter six heures au même endroit. J’ai préféré filer d’un endroit à un autre, d’une crique à une plage, de Dinard à la Pointe de la Varde, là où il y avait le moins de monde. Au loin, le Grand Bé était couvert de marcheurs comme autant de petites fourmis, rompant le souhait de solitude de Chateaubriand par une exceptionnelle affluence devant sa tombe « anonyme » et isolée face aux flots enfuis.

 

Publié dans : Bretagne |le 29 mars, 2015 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 1 avril 2015 à 22 h 07 min Mérode Vercelli écrit:

    Vivement la prochaine grande marée qu’on ait droit à un nouvel article de vous. Vous vous faites parcimonieux ! :o )

    Répondre

  2. le 2 avril 2015 à 1 h 19 min Karedig écrit:

    C’est vrai que je devrais faire un effort pour écrire plus souvent (et me relire avant de laisser autant de fautes)…

    Répondre

Répondre à Karedig Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

MASTIGOUCHE |
Une voyance par telephone |
La Passerelle Gourmande |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Faceaumiroir
| Agence Immobilière en Vallé...
| Change The World Together