POLITIQUE HORS-SOL

hors sol
 
Quand on a une haute idée de la politique on garde l’image de militants dévoués à la cause qu’ils défendent, souvent au détriment de leur confort personnel, parfois au risque de leur liberté voire de leur vie. Et les quelques inévitables brebis galeuses ne ternissent pas la multitude de ceux qui servent la res publica, la chose publique qui nous est commune.

Ces dernières années, les "affaires" se sont répétées et à l’heure d’internet, le vrai comme le faux sont multipliés mécaniquement au point d’inverser la perspective, le militant désintéressé faisant figure d’exception au sein d’une classe politique largement
déconsidérée. Avant c’était facile grâce à une certaine dose de manichéisme : la droite était corrompue par nature et la gauche vertueuse par idéal. Mais la chronique s’accommode mal du manichéisme et la gauche au pouvoir donne à voir parfois un triste spectacle avec l’arrivée d’une élite curieuse, celle de politiques élevés "hors-sol". Comme les tomates hydroponiques qui n’ont jamais goûté la vraie terre, ces nouveaux politiques ont le cerveau irrigué artificiellement sans jamais avoir connu la vraie vie.

Le trio de tête de ces nouveaux politiques déconnectés du réel s’appellent Jérôme Cahuzac, Thomas Thévenoud ou Aquilino Morelle. Un ministre du budget qui pourfend les fraudeurs alors que lui-même planque un magot en Suisse ou à Singapour, quelles sont les étranges idées qui lui passent par la tête ? Lorsqu’il jure devant la représentation nationale que tout ce que l’on dit est faux puis est obligé de reconnaître la vérité avant de démissionner, à quoi pense-t-il ? Le bref secrétaire d’État au commerce extérieur qui a fait partie de la commission d’enquête sur le premier et qui lui-même oublie de payer ses impôts, son loyer et son électricité, à quoi pense-t-il ? Qu’il est au-dessus du commun ? Et sa pitoyable explication d’une phobie administrative jetée à la face de ceux qui ploient sous la charge des contingences administratives ordinaires, peut-il imaginer une seconde qu’elle puisse rencontrer la moindre compréhension, la moindre empathie ?

Dernier en date, le petit marquis des salons élyséens, qui ne voyait pas le conflit d’intérêt en ayant conseillé des laboratoires pharmaceutiques tout en exerçant à l’IGAS et qui réservait un salon du palais pour se faire cirer les pompes… Il a été viré comme un malpropre et son égo en a pris un coup. Là où un homme politique aurait eu une attitude en retrait pour continuer à œuvrer pour son idéal sans nuire à son camp, lui décide de se venger et de torpiller Hollande dans des interviews bien calibrés dans un "plan com". Quitte à couler, il agrippe ses voisins pour les entraîner dans sa chute de la même manière qu’une maîtresse déchue ferait un livre pour prendre la Nation à témoin de ses infortunes sentimentales avec le Président.

S’il n’y avait qu’un seul cas qui défraye la chronique, on pourrait se dire comme d’autres "mais il est fou !". Hélas la loi des séries ne se satisfait pas de l’explication d’une folie singulière. Non, c’est le portrait d’une classe politique hors-sol qui nous est donné. On est loin du temps où un cheminot syndicaliste, devenu premier ministre et dont l’honneur était écorné pour avoir simplement accepté un prêt sans intérêt pour
acheter un appartement, se tire une balle dans la tête. Aujourd’hui des êtres étranges dont la morale et la conviction viennent d’une autre planète veulent nous faire la leçon en s’exonérant eux-mêmes des règles qu’ils professent semblant croire que leur fonction pour le bien public les autorise au mal privé.

La République exemplaire promise par François Hollande ne pourra pas se construire en puisant ses parangons dans une caste imbue et déconnectée. Et même avec un cerveau brillant et un CV long comme le bras, un politique doit d’abord apprendre à vivre la vie qu’il veut réformer.

Publié dans : Politique |le 24 septembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

MASTIGOUCHE |
Une voyance par telephone |
La Passerelle Gourmande |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Faceaumiroir
| Agence Immobilière en Vallé...
| Change The World Together